Dans ton assiette

Manger pour vivre, ou bien vivre pour manger? Nos habitudes alimentaires en disent long sur nous, et ça ne goûte pas toujours ce qu’on penserait.
Vidéo à venir
À venir le 8 novembre

Consommer plus consciemment

Voir la video

Repartir à zéro

Le mouvement zéro déchet gagne en popularité depuis plusieurs années – avec raison. On surconsomme, on gaspille et c’est la planète qui écope (et notre portefeuille aussi!). Alors, par où on commence pour amorcer une transition vers un mode de vie qui génère moins de déchets? En y allant une étape à la fois : pas besoin que ce soit lourd, ou parfait! Après tout, c’est toute une vie de réflexes qu’on vient à déconstruire.

Pour y voir plus clair, j’ai décidé d'intégrer les conseils et meilleures habitudes pour amorcer le processus avec légèreté, en me basant sur un principe de base du zéro déchet : la règle des six R – refuser, réduire, réutiliser, réparer, recycler et redonner à la terre. Voici comment s'est passée ma première semaine.

Chloée Deblois
Chloée Deblois

LUNDI – Légumes de saison 

C’est le moment de l’année où une cargaison de citrouilles multicolores viennent garnir mon balcon pour la saison (c’est la faute de Pinterest!). J’ai beau dire que je réutiliserai la chair des citrouilles à la fin de la saison, la plupart du temps, elles finissent grignotées par les écureuils. Cette année, je pense peut-être acheter des citrouilles artificielles que je pourrai réutiliser année après année. Ça me coûtera plus cher sur le coup, mais ça m’évitera de gaspiller et d’en racheter chaque année. 

MARDI – C’est non! 

Ce matin, à la pharmacie, j’ai dit non! J’ai refusé l’article promotionnel offert gratuitement, une crème pour les mains. Est-ce que je l’aurais achetée si on ne me l'avait pas offerte? Non, alors c’est du superflu. 

MERCREDI – En transit 

Aujourd’hui, j’ai passé une grande partie de la journée sur la route. Dans ma liste d’essentiels que je trimballe avec moi, il y a mon tote bag, une bouteille d’eau réutilisable, un lunch et des ustensiles. J’évite ainsi les emballages des repas à emporter, que je ne tolère plus! Si j’ai envie d’une boisson, j’ai ma tasse réutilisable. À chaque fois, je me trouve tellement adulte! #pensebonne

JEUDI – « C’est pas cher! »

J’ai une grande envie de magasiner aujourd'hui. Est-ce que j’ai besoin de quoi que ce soit? Non, c’est le genre de journée où j’ai juste le goût de dépenser! « J’ai qu’à aller dans une friperie, c’est pas grave ». C’est un réflexe que j’ai souvent et qui, quand j’y pense, est absurde. Le seconde main, c’est quelque chose à encourager, mais peu importe d’où ça vient et combien ça coûte : si j’en n’ai pas besoin, pourquoi l’acheter? 

VENDREDI – Trouvaille inattendue

Échec du jour, je viens de trouver une laitue iceberg gluante dans le fond de mon frigo. Ça arrive à tout le monde, mais je me juge. Pas moyen de la récupérer : compost, merci de me faire sentir UN PEU moins mal.

SAMEDI – Choix vestimentaires 

Hier soir, j’ai commencé le ménage de ma garde-robe. Chaque saison, c’est la même chanson : je débarrasse, souvent pour faire place à de nouveaux morceaux. J’ai beau donner beaucoup, ce sont des vêtements que j’ai très peu portés, et ça me fait toujours grincer des dents. J’aurais intérêt à acheter moins et à mieux réfléchir à la manière dont je compte porter un vêtement avant de l’acheter. 

DIMANCHE – Une bonne bouffe

Aujourd’hui, j’ai fait mon épicerie en ligne, ce que je fais souvent. Comme ça, je commande l’essentiel, et je ne suis pas tentée par tous les produits qui croisent mon chemin dans les allées. Je réalise qu’il est nécessaire de faire l'inventaire de mon congélateur plus régulièrement. J’ai souvent acheté trop en me disant que je pouvais congeler, mais il y a des limites! Beaucoup de nourriture se perd, oubliée sous la glace. Quand j’y pense, rien de plus exaltant qu’un frigo presque vide à la fin de la semaine!  

Bilan de la semaine

Finalement, grâce à la règle des six R, débuter le processus est plus simple que j’aurais pu l’imaginer. Les deux principes qui m’ont le plus influencée sont réduire et réutiliser. C’est parfois inconfortable et exigeant, car il faut sortir de nos habitudes de surconsommation où on décide souvent de jeter et d’acheter du neuf. Le zéro déchet, c’est ça aussi – pas seulement composter et avoir une brosse à dents en bambou!