Accessibilité

Le berceau des anges

À Montréal en 1954, une rumeur court selon laquelle un marché noir de vente de bébés illégitimes existerait au Québec. Une escouade spéciale est formée et rapidement, Edgar McCoy découvre une organisation clandestine qui vend des nouveau-nés.

Choisir une saison

Épisodes Saison 1

  • Bande-annonce

    À Montréal en 1954, une rumeur court selon laquelle un marché noir de vente de bébés illégitimes existerait au Québec. Une escouade spéciale est formée et rapidement, Edgar McCoy découvre une organisation clandestine qui vend des nouveau-nés.

  • Épisode 1

    Montréal, 1954. Edgar McCoy et Denise Royer enquêtent sur un supposé marché noir de vente de bébés illégitimes. Les premiers indices viennent rapidement confirmer l'existence de cet odieux trafic. Au même moment, la jeune Gabrielle, enceinte d'Étienne, est rejetée par sa famille et doit s'exiler à Montréal...

  • Épisode 2

    Rejetée par ses parents, Gabrielle trouve refuge à l'Hôpital de la Rédemption à Montréal, où les autorités religieuses l'incitent à abandonner son bébé. Aidés par une détective de New York, McCoy et Royer mettent sous écoute un couple juif américain venu acheter un bébé chez Sarah Weiman. Pendant que son mari tente de stopper la vente d'enfants, Alice McCoy multiplie les démarches pour adopter un bébé.

  • Épisode 3

    L'intervention devant permettre l'arrestation du chef du réseau de vente de bébés est un fiasco et les enquêteurs doivent revoir leur stratégie. La demande d'adoption des McCoy est rejetée. Gabrielle s'enfuit de la Rédemption et cherche un endroit où mener sa grossesse à terme en attendant l'arrivée d'Étienne.

  • Épisode 4

    Une nouvelle opération est montée afin de recueillir des preuves permettant de démanteler le réseau de revente de bébés. Gabrielle est séquestrée dans sa chambre : on veut la forcer à signer l'acte d'abandon de son futur enfant.

  • Épisode 5

    Après son accouchement, Gabrielle continue de travailler à la Rédemption afin de rembourser sa dette et découvre le sort des enfants confiés trop tard en adoption. Le ministère de la Justice met fin à l'enquête puisqu'aucune loi n'interdit la vente de bébés au Québec.

Vous aimerez aussi